Les applaudissements et les promesses ne suffisent pas ! Financer la santé et les soins publics

Communiqué de presse - Embargo jusqu'au jeudi 29 octobre 7h

Le Conseil européen se réunit jeudi 29 octobre pour discuter des réponses à la deuxième vague de la pandémie. La Fédération syndicale européenne des services publics (FSESP), qui représente les travailleurs européens de la santé et des services sociaux, appelle les dirigeants européens à financer le budget du programme EU4health à hauteur de 9,4 milliards, comme le proposent le Parlement européen et la Commission européenne. Le Conseil l'a ramené à 1,7 milliard d'euros. C'est risible au vu du défi que nous devons relever et cela témoigne d'un manque de solidarité.

Nos systèmes de soins publics sont au bord de l'effondrement. Alors que la deuxième vague frappe, les systèmes de santé et de soins de l'Europe sont à nouveau mis à rude épreuve. De tous les coins de l'UE, la FSESP reçoit des rapports faisant état de taux d'infection élevés chez les travailleurs du secteur de la santé et des soins. Les travailleurs sont épuisés et beaucoup d'entre eux sont confrontés à un épuisement professionnel. 

Jan Willem Goudriaan, secrétaire général de la FSESP, a déclaré "Nous avons besoin que le Conseil prenne des mesures concrètes pour montrer qu'il comprend vraiment ce qui se passe sur les lieux de travail du secteur de la santé et des soins en Europe. Un financement adéquat du programme EU4health est une première étape urgente. À plus long terme, nos gouvernements doivent s'attaquer au manque de protection de la santé et de la sécurité des travailleurs, ainsi qu'à la pénurie de personnel". Il a poursuivi : "Les travailleurs du secteur des soins, qui sont pour la plupart des femmes, ont besoin d'une augmentation de salaire substantielle pour refléter le travail difficile mais essentiel qu'ils effectuent. Cela nécessite un financement plus important des systèmes de santé et de soins publics afin de mettre fin à des années d'austérité. Ce n'est qu'alors que les travailleurs de la santé et des soins pourront fournir des soins de qualité aux malades, aux personnes âgées et à nous tous".

En raison de l'austérité et du sous-financement, nos hôpitaux et nos maisons de soins ont été terriblement mal préparés pour l'épidémie du Covid-19. La FSESP estime que plus de 200 000 travailleurs de la santé et des soins ont été infectés et que plusieurs centaines sont morts, notamment des médecins, des infirmières, du personnel médical et de soutien comme les nettoyeurs.

Cette semaine, des infirmières, des médecins, des assistants de santé, des personnes âgées, des travailleurs à domicile et d'autres personnes en première ligne se mobilisent dans toute l'Europe. Leurs revendications visent à transformer les secteurs de la santé et de l'aide sociale. À Bruxelles, la FSESP a organisé une action symbolique au Rond Point Schuman pour souligner les revendications des travailleurs de la santé et des soins. Cette action est soutenue par la Confédération syndicale internationale (CSI) et le Réseau européen contre la privatisation de la santé.

fin

Pour plus d'informations : Pablo Sanchez psanchez@epsu.org   0032 (0)474626633

Où : Rond Point Schuman (métro Schuman) Action symbolique demain à 12 heures pour la presse alors que le Conseil européen se réunit pour discuter de la réponse au COVID.

More like this