Des emplois sûrs pour l’économie circulaire. Un nouveau rapport de la FSESP

(2 septembre 2020)  Déclaration de la FSESP - L’économie circulaire promet une avancée de taille : la possibilité de se départir d’un modèle de croissance linéaire au profit d’un modèle durable. Mais l’économie circulaire ne fonctionne pas toute seule. Un nouveau rapport commandé par la FSESP met en lumière le rôle essentiel et souvent à haut risque des travailleurs concernés, qui sont largement ignorés tant dans les études que dans les politiques relatives à l’économie circulaire.

Le travail invisible du secteur informel des déchets est souvent réalisé par des groupes de travailleurs vulnérables et marginalisés, aux revenus peu élevés et aux droits du travail limités, en dépit des conditions dangereuses et des risques que comportent ces emplois pour leur santé et leur sécurité. Comme le souligne ce nouveau rapport, il est primordial d’officialiser ce travail et de le rendre plus visible, afin que les travailleurs puissent bénéficier d’une rémunération décente et que leur santé et leur sécurité soient protégées.

La nature à haut risque des emplois dont dépend l’économie circulaire a été tristement exposée au grand jour par le décès de trois travailleurs du secteur des déchets en février 2020, un au Portugal et deux en Espagne. Par ailleurs, les travailleurs sur lesquels repose le plan d’action de l’UE pour l’économie circulaire, présenté en mars 2020, n’y sont même pas mentionnés, sans parler des préoccupations liées à leur santé et à leur sécurité. Si l’Europe tient véritablement à développer ses activités dans le domaine de l’économie circulaire, il est vital que des politiques et des réglementations soient adoptées pour garantir des emplois sûrs et décents et empêcher que de nouvelles tragédies ne se produisent.

Jan Willem Goudriaan, le secrétaire général de la FSESP, a déclaré : « La conception de l’économie circulaire ne peut pas uniquement se fonder sur des critères environnementaux. Il faut accorder la priorité à des emplois de qualité fondés sur la négociation collective, qui garantissent l’application des normes de santé et de sécurité nécessaires. Un modèle dans lequel la vie et le bien-être des travailleurs sont autant menacés est loin d’être durable. »

Le nouveau rapport, rédigé par Vera Weghmann de la Public Service International Research Unit (PSIRU), répond au manque criant de recherches sur la santé et la sécurité des travailleurs de l’économie circulaire, mais ces questions doivent encore faire l’objet d’une attention considérablement accrue. Le manque de recherche est exacerbé par le fait qu’un certain nombre d’activités de recyclage et de réutilisation s’opèrent dans le secteur informel et/ou sont exportées vers des pays en développement. Les connaissances sont clairement insuffisantes en ce qui concerne les conditions de travail ainsi que la santé et la sécurité des travailleurs des secteurs du recyclage et de la réutilisation, qui constituent des piliers de l’économie circulaire.

Jan Willem Goudriaan a ajouté : « Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, les plans de relance et les investissements publics accrus annoncés pour limiter la crise économique offrent une excellente occasion de remunicipaliser. Les entreprises municipales peuvent stimuler la réutilisation, la réparation et le partage pour mettre en place l’économie circulaire et faire passer les populations et notre planète avant les profits. »

Rapport de la FSESP - Des emplois sûrs pour l’économie circulaire

Le texte de l'article en Russe

Le texte de l'article en russe

Plus d’informations :

Ce rapport fait suite à un autre rapport commandé par la FSESP en 2018, intitulé La gestion des déchets en Europe – Des emplois de qualité dans l’économie circulaire ?.

Le plan d’action de la Commission européenne de mars 2020 pour une économie circulaire est disponible ici : https://ec.europa.eu/environment/circular-economy/pdf/new_circular_economy_action_plan.pdf

Pour de plus amples informations, veuillez contacter : Pablo Sanchez psanchez@epsu.org 00 32 (0) 474 62 66 33