Euromed Migration Project - Communiqué on conference 18-19 September 2012, Marseille

(27 September 2012) The final conference of the Euromed project Informing and Training Public Sector Union Representatives on welcoming migrants took place on 18 and 19 September 2012 with the support of the European Commission. It was organised by Interco-CFDT, France, in cooperation with EPSU affiliates in Spain, Greece, Italy, Portugal and Romania. The conference brought together more than 50 union delegates, along with representatives of the migrant support group CIMADE, European Public Administration Employers (EUPAE), the European Commission’s regional representation in Marseilles, EPSU and PSI secretariats, and independent experts, Raffaella Greco Tonegutti and Patrick Taran. This project started in 2009 with the aim of establishing a common union platform in Southern Europe to improve the reception and integration of migrants by highlighting the working conditions of public employees who are in direct contact with them.
{(27 septembre 2012)} Les 18 et 19 septembre 2012 a eu lieu la conférence de clôture du projet EuroMed Information et formation des représentants syndicaux des travailleurs publics sur l’accueil des migrants financé par la Commission européenne et réalisé par INTERCO-CFDT, France, en partenariat avec les syndicats d’ Espagne, de Grèce, d’Italie, du Portugal, et de Roumanie et la FSESP. La conférence a réuni plus de 50 délegués syndicaux ainsi que la CIMADE, une ONG française pour la défense des migrants, EUPAE, les employeurs européens des administrations centrales de l’Etat, la représentation régionale à Marseille de la Commission européenne, les secrétariats de la FSESP et de l’ISP, et Raffaella Greco Tonegutti et Patrick Taran, experts indépendants. Le projet, qui a débuté en 2009, vise à établir une action syndicale commune dans le sud de l’Europe pour l’amélioration des conditions d’accueil et de vie des migrants en mettant en avant les conditions de travail des services publics en contact direct avec les migrants.