Home page > Global issues > Financial and Economic crisis > EPSU calls for support for ETUC European-wide mobilisation

EPSU calls for support for ETUC European-wide mobilisation

French below

(15 February 2012) The European Federation of Public Service Unions (EPSU) supports the call by the European Trade Union Confederation (ETUC) to mobilise across Europe against the European Treaty on February 29th on the eve of the European tri-partite summit.

EPSU has been since September 2010 at the forefront of the mobilisations against unfair austerity measures imposed in the bulk majority of European countries and it will continue to do so as long as the workers will be asked to pay for a crisis that they have not caused.

All over Europe government target public sector workers, pensioners, unemployed and the public service as a scapegoat of a crisis caused by the financial markets. For that reason, EPSU had a European day of action on November 30th.

On February 29th the ETUC calls all trade union confederations to mobilise, picket, protest and strike against the treaty of austerity that is imposed with hardly any public debate across the European Union.

EPSU will be mobilising in Brussels together with the ETUC and calls its affiliates to join this demonstration at midday in Brussels in the European quarter.

EPSU and the ETUC call for an alternative policy at the European level. Measures such as Eurobonds, and effective Financial Transaction Tax or fighting tax fraud are not even envisaged by European Governments or institutions, the only focus is "reassuring the markets" and cut budget debt and deficit. This is not a solution.

EPSU will continue to mobilise until Europe changes this route that is leading us to disaster.

PDF - 178.9 kb
call to affiliates

La Fédération Syndicale Européenne des Services Publics (FSESP) soutient l’appel lancé par la Confédération Européenne des Syndicats (CES) de se mobiliser contre le traité européen à travers l’Europe ce 29 février, à la veille du sommet européen tri-partite.

Depuis septembre 2010, la FSESP a été à la pointe des mobilisations contre les mesures d’austérité injustes imposées dans la plupart des pays européens et elle continuera à le faire aussi longtemps que l’on demandera aux travailleurs de payer pour une crise dont ils ne sont pas responsables.

Dans toute l’Europe, les gouvernements ciblent les travailleurs du secteur public, les retraités, les chômeurs et les services publics comme les boucs émissaires d’une crise provoquée par les marché financiers.

C’est pour cette raison que la FSESP a organisé une journée d’action européenne le 30 novembre 2011. Le 29 février prochain, la CES appelle toutes les confédérations syndicales à se mobiliser, à organiser des piquets, des actions de protestation et des grèves contre le traité de l’austérité qui a été imposé quasiment sans aucun débat public au sein de l’Union Européenne.

La FSESP se joindra à la mobilisation de la CES à Bruxelles et appelle ses affiliés à rejoindre la manifestation à midi dans le quartier européen à Bruxelles.

La FSESP et la CES appellent à une politique alternative au niveau européen. Des mesures telles que les euro-obligations et la taxe sur les transactions financières ou encore la lutte contre la fraude fiscale ne sont même pas envisagées par les gouvernements et institutions européennes. Leur seule préoccupation est de « rassurer les marchés » et de réduire la dette et le déficit budgétaire. Cela n’est pas une solution.

La FSESP continuera à se mobiliser jusqu’à ce que l’Europe change cette voie qui nous mène au désastre.

PDF - 249.5 kb
Call to affiliates- FR